Les différents styles de yoga asana

Contrairement aux idées reçues, la pratique du yoga asana n’est pas un exercice réservé aux femmes souples et n’est pas non plus une suite de mouvements quasi statiques. Il existe une multitude de différents styles plus ou moins athlétiques, dynamiques, spirituelles ou encore énergétiques. Il est donc tout à fait possible de trouver son type de pratique, adapté à ses affinités et aux besoins de son corps. 

 

Les différents styles.

Le Hatha yoga est probablement le yoga le plus connu et le plus populaire. Il s’agit de la base du yoga asanas et tous les autres styles en sont inspirés. Cela consiste en une séquence de positions séparées par un asana de relaxation d’au moins six respirations.

En Sanskrit, « ha » signifie la lune et « tha » le soleil. Dans son sens original, le hatha yoga est une pratique sensée apporter une harmonie entre les deux énergies du corps humain, celle de la lune et celle du soleil. Dans la philosophie du yoga, la lune symbolise le mental, on l’appelle « ida nadi », l’énergie ida. Celle-ci est responsable du changement constant de notre mental et nos émotions. De l’autre côté, l’énergie du soleil, « pingala nadi », est stable et inchangeable. C’est le symbole de l’action, de la prise de décision, et procure la clarté d’esprit.  Donc le hatha yoga restaure un équilibre entre le mental et l’action afin de trouver une paix intérieure. C’est la porte d’entrée la plus commune pour une pratique de yoga asana afin de se familiariser avec les postures et redécouvrir dans corps sans être trop exigeant.

Avec le Hatha Yoga, il s’agit du type de yoga le plus populaire. Le mot sanskrit vinyasa signifie « place dans un certain sens ». Le vinyasa consiste en une séquence spécifique de postures synchronisées par des respirations. A chaque mouvement est associé une respiration : inspiration, expiration ou rétention du souffle. Cet enchainement de postures est utilisé pour faire le lien entre des positions maintenues. Une séquence vinyasa yoga inclut donc un vinyasa, des postures maintenues et des respirations. C’est un yoga très dynamique qui sollicite le cardio ainsi que les muscles.  Une pratique de yoga vinyasa élimine les toxines du corps grâce à la chaleur générée par les enchainements de postures, soulage les articulations, nettoie le sang et l’aide ainsi à circuler plus librement dans tout le corps. Cette pratique apporte une clarté d’esprit et sérénité.

L’ashtanga yoga, à ne pas confondre avec Ashtanga (les huit voies du yoga), est le style le plus populaire du vinyasa yoga. C’est sans aucun doute la pratique de yoga asana la plus exigeante de par son rythme soutenu, les besoins en force musculaire, en souplesse ainsi qu’en cardio. L’ashtanga yoga a largement influencé de nouveaux types de pratiques comme le « power yoga » ou le « flow yoga ». Inventé par Sri Pattabi Jois, cette discipline compte 3 séries différentes : la série primaire, la série intermédiaire, et la série avancée. Elles sont constituées de postures respectant un ordre précis et reliées par un vinyasa.

Pour pratiquer correctement l’ashtanga yoga, le yogi doit incorporer l’usage de vinyasa et de tristhana.

  • Vinyasa : Le vinyasa est une séquence spécifique de postures, synchronisées par une respiration, et utilisées dans le but de marquer une transition entre les postures maintenues. 
  • Tristhana : Il s’agit de trois centres d’attention que le yogi doit respecter durant la position maintenue : la position du corps, la respiration et le point de fixation visuel.

Position du corps: il y a trois séries différentes. La primaire sert à detoxifier et aligner le corps. La série intermédiaire purifie le système nerveux en nettoyant et en ouvrant les voies énergétiques. La série avancée quant à elle intègre la force et à la grâce de la pratique, requérant un très haut niveau de flexibilité. Chaque position est une préparation pour la suivante, et chaque série doit être entièrement maitrisée avant de passer à la série suivante.

La respiration: la technique de respiration appliquée pendant l’ashtanga yoga est appelée Ujjayi pranayama. Dans cette respiration, l’inspiration ainsi que l’expiration sont longues et profondes dans le but de créer un échauffement du système nerveux permettant ainsi de le purifier.

Fixation d’un point visuel : en sanskrit ceci est appelé drishti. Ce point de fixation durant la pose maintenue peut être la main, l’orteil, entre les deux yeux etc… Cela aiderait à purifier et stabiliser les fonctions de l’esprit.

L’ashtanga yoga permet de créer un état méditatif tout en apportant une purification totale du corps.

Le Yin yoga est basé sur le concept taoïste du Ying et du Yang. Ce sont les principes opposés et complémentaires de la nature. Le yin est stable, calme, non changeant tandis que le Yang est changeant, et en mouvement. Dans le corps physique, les tissues conjonctifs rigides comme les tendons et les ligaments sont Yin, et à l’inverse les muscles plus mobile et flexible sont Yang. Un cours de Yin Yoga consiste à maintenir une position pendant une longue période, position passive et au sol qui travaille principalement le bas du corps comme les hanches, les cuisses, le bas du dos, qui sont des tissues conjonctifs.

A l’inverse du vinyasa ou encore du hatha yoga, l’accent ici est mis sur des couches plus profondes que les tissues superficiel et musculaires, qui sont yang. C’est le yoga des articulations et non des muscles. Ce style d’asanas a une approche méditative qui aide à développer la conscience du silence intérieur et aide le yogi à observer ses sensations sans y participer.

Développé par B.K.S Iyengar, ce type de yoga asana se concentre sur la précision de l’alignement du corps durant une position. Les cours suivent un ordre précis grâce à une séquence et un timing. L’usage d’accessoires comme des élastiques, des briques ou encore des sièges sont typique de yoga Iyengar. Cette pratique améliore la force, la flexibilité et la conscience de son corps physique grâce a la longueur des positions et la concentration sur l’alignement. Ce style de yoga asana aide à faire progresser graduellement les élèves grâce à son approche pas à pas.

Les bienfaits du yoga asana.

La philosophie et les pratiques du yoga ont des vertus tant au niveau physique que mental, permettant de le classer comme médecine naturelle à part entière pour nombre d’adeptes.

Les bienfaits mentaux

La pratique des postures, de la respiration et de la méditation aide considérablement à relaxer et apaiser l’esprit. En mettant l’accent sur la paix intérieur et la concentration sur l’instant présent, le yoga participe à réduire le stress en réduisant le vacarme incessant de l’esprit, le vas et viens des pensées, afin de pouvoir profiter de l’instant présent. Se plonger dans le yoga c’est plonger au cœur de soi-même, ou réside calme et sérénité. Le yogi apprend que le bonheur réside à l’intérieur de chacun d’entre nous ; vivre selon cette philosophie procure une confiance en soi libératrice, la confiance en sa propre capacité à vivre en paix indépendamment des événements extérieurs. En plus d’augmenter la mémoire et la concentration, cette voix libère du stress, de l’anxiété, des doutes et des regrets, et procure un mental sain.  

Les bienfaits physiques

Le yoga contribue à augmenter la santé physique de manière considérable.

Outre le renforcement musculaire, l’amélioration de la souplesse et de l’équilibre, la pratique des postures physique du yoga ont des vertus plus profondes sur la santé. Certaines postures aident à revitaliser les organes internes, et revitaliser l’ensemble du corps en faisant circuler l’énergie. La transpiration induite par certains types d’asanas permet au corps d’éliminer des toxines et ainsi de se purifier. Les asanas aident à réduire l’indice de masse corporelle, la pression artérielle, ou encore le cholestérol et réduit ainsi le risque de développer une maladie cardio vasculaire. Le yoga renforce les os dans le cas de l’ostéoporose ou encore réduit le taux de sucre dans le sang dans le sang des diabétiques. Les postures induisent aussi des changements à l’intérieur même des cellules : l’activité des gènes de ceux qui pratiquent le yoga depuis plusieurs années est modifiée, ce qui renforce le système immunitaire à long terme.

Les exercices de respirations contribuent à renforcer le cœur et les poumons améliorant ainsi la qualité de la respiration. Les pranayamas participent également à un renforcement du système digestif, la circulation sanguine, et de la vitalité en faisant circuler l’énergie vitale plus aisément dans tout le corps.

Laisser un commentaire

Fermer le menu